Pour référencer un site internet, vous avez besoin des compétences d’un référenceur. En effet, le référencement naturel de votre site internet est la condition sine qua non pour être visible sur internet dans les premiers résultats des moteurs de recherche, particulièrement sur Google.

Pour optimiser son référencement, certains référenceurs ont recours à des techniques de référencement SEO interdites et prohibées par Google. Ces mauvaises pratiques se nomment aussi parfois spamdexing ou « Black Hat SEO ». En effet, ces dernières s’opposent aux bonnes pratiques SEO dites « White Hat ».

Néanmoins, le Black Hat SEO peut être efficace et payant à court terme. Cependant, vous risquerez que Google vous repère et sanctionne votre site web. Pour ce, le SEO Black Hat est contreproductif à moyen et long terme. Les pénalités peuvent aller d’une perte de positions dans les SERP à un blacklistage.

Ainsi, vous devez connaître certaines de ces pratiques interdites en référencement internet.

seo black hat

Le cloaking des pages web

À première vue, le cloaking désigne une technique consistant à présenter un contenu différent et aux internautes et aux moteurs de recherche.

En effet, un site internet possède deux types de visiteurs : les internautes et les robots d’indexation des moteurs de recherche. Comme Google Bots, les robots parcourent les pages de votre site pour les indexer dans le moteur de recherche.

Ainsi, le cloaking permet de présenter aux robots une page suroptimisée, dont la sémantique est bien travaillée avec les bons mots-clés. En plus, cette technique permet d’afficher des pages différentes d’un internaute à l’autre, même si l’URL de la page reste la même.

Les pages satellites et les textes cachés

À priori, la page satellite a pour but unique d’améliorer la visibilité d’un site internet. Effectivement, il s’agit d’une page sur-optimisée sur un mot-clé particulier et une requête précise. Ainsi, cette page n’a pas d’intérêt ou de la valeur ajoutée pour le visiteur. Néanmoins, elle permet l’acquisition de trafic qualifié.

Technique de redirection, la page satellite apparaît dans les SERP (pages de résultats) sans être la landing page. Ainsi, les référenceurs créent plusieurs sites suroptimisés pour générer du trafic, grâce aux liens vers votre site principal.

De même, les textes cachés désignent tous les contenus n’apparaissant pas aux internautes, mais visibles par les robots d’indexation des moteurs de recherches. Ainsi, la majorité des textes cachés sont des textes ultra-optimisés pour le référencement web.

D’ailleurs, vous trouverez plusieurs techniques pour produire du contenu caché :

  • Le texte caché a la même couleur que celle de l’arrière-plan du site
  • Le texte derrière une image ou en dehors de l’écran, grâce aux CSS
  • Insérer du texte en police 0
  • Carré blanc sur fond blanc de Malevitch

Par ailleurs, vous pouvez cacher des liens entrants ou externes, en utilisant des ancres quasi invisibles. Ainsi, le lien apparaît que lorsque la souris est positionnée sur  l’ancre. Enfin, les sites internet optimisent leur maillage interne grâce à cette technique.

Le duplicate content et le keyword stuffing

Tout d’abord, le duplicate content ou contenu dupliqué désigne une pratique de copier-coller d’une partie du contenu d’une page A vers une page B. d’ailleurs, le duplicate content peut être partiel ou total.

Toutefois, le contenu dupliqué est sanctionné par Google. En plus, le vol de contenu peut dégrader le référencement d’un site et entraîner des actions juridiques de la part des victimes du plagiat.

Par ailleurs, vous pouvez définir pour chaque page de votre site une balise Title et une balise Meta Description uniques. En effet, le duplicate content concerne autant le corps de texte, que les balises HTML.

D’un autre côté, un expert SEO peut se positionner sur telle ou telle requête dans Google, grâce aux mots-clés correspondant à certaines requêtes. Ainsi, il insère le mot-clé à tous les niveaux : dans le title, la meta description, le H1, l’introduction, un ou plusieurs H2.

Néanmoins, la mise à jour Pingouin de l’algorithme a pénalisé de nombreux sites du fait de cette mauvaise pratique SEO.

Fermes de contenu et échange de liens

Premièrement, les fermes de contenu considèrent le contenu comme l’un des principaux leviers de référencement. Ainsi, une ferme de contenus désigne un site éditorial publiant des centaines ou des milliers d’articles dans le seul but de générer du trafic via les SERP.

En plus, certains sites ont mis en place des algorithmes permettant de détecter les sujets d’actualité tendance pour générer une forte audience. De même, plusieurs autres fermes possèdent des générateurs automatiques de contenus, permettant de produire des articles sans duplicate content en un minimum de temps. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un contenu de qualité. De ce fait, les fermes de contenus contribuent à dégrader la qualité et la pertinence des résultats de recherche de Google.

Deuxièmement, le netlinking, un élément clé d’un bon référencement, permet de créer des backlinks. Ainsi, un site A fait des liens externes vers un site B. En échange, le site B fait des liens externes vers le site A. comme les liens internes, vous pouvez les retrouver placés à l’intérieur d’articles, dans le footer, un side-bar, etc.

Enfin, le netlinking n’est pas interdit. Néanmoins, vous devez éviter à tout prix d’en abuser. À défaut, vous pouvez risquer une pénalité des moteurs de recherche.