Depuis 2010, la plateforme de sites e-commerne Google Shopping gagne la vedette en France. Toutefois, il est important d’en maîtriser les codes pour en profiter pleinement.

Google Shopping : Qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, la version bêta de Google shopping a vu le jour en 2002 aux États Unis avec le nom « Froogle ». Mais, cette plateforme adoptera le nom de « Google Product Search » en 2007. D’ailleurs, ce service google est totalement gratuit à cette époque-là grâce à son financement par les annonces Google Adwords. Ainsi, les e-commerçants affichent leurs produits sur cette plateforme.

Par ailleurs, le service « Google Product Search » devient payant en 2012 en changeant encore une fois son nom pour devenir « Google Shopping ». Ainsi, les produits s’affichent selon leur pertinence, la requête de l’internaute et le montant payé en enchères.

Comparateur prix combiné avec un espace de vente sur internet

A priori, Google shopping consiste en une plateforme de vente ligne, présente sur la première page des résultats de recherche Google. Aussi, elle s’affiche dans les résultats du moteur de recherche classique.

Ainsi, ce marketplace s’acquitte de 2 tâches.

  • Plateforme de ventes en ligne de produits élus : chaque produit s’accompagne d’une petite description, une photo, un prix et le commerçant
  • Comparateur de prix : affichage des meilleurs résultats produits par les e-commerçants proposant les meilleures enchères, dans la requête définie

Ainsi, le service Google shopping se limite aux professionnels de l’e-commerce sur une douzaine de pays.

Pour booster sa visibilité, son trafic et ses ventes

Premièrement, le référencement naturel SEO représente l’une des priorités de chaque e-commerçant. En effet, le positionnement dans les premières places de Google garantit la visibilité de son site internet.

D’ailleurs, les requêtes génériques profitent généralement aux sites marchands historiques, et font s’envoler le coût des annonces Adwords.

D’un autre côté, il arrive que les résultats naturels se retrouvent sous la ligne de flottaison. Ainsi, la première page des résultats Google affichera en premier les campagnes Adwords, puis Google shopping, et enfin les résultats naturels.

Ceci dit, Google bénéficie d’une position de monopole en représentant actuellement 9/10 des requêtes web en France.

L’e-business google shopping : avantages

Comme Google Adwords, Google Shopping propose de positionner votre produit, en fonction du système d’enchères au Coût Par Clic (CPC). Ainsi, ce modèle économique se base sur plusieurs critères en plus de l’enchère, comme la qualité de l’image, les avis des clients…

Par ailleurs, cette redirection avec une valeur ajoutée élevée limite les clics de curiosité, qui ne se convertit pas en un achat.

Ainsi, cette solution e-commerce garantit des liens sponsorisés de qualité ainsi qu’un Retour sur Investissement (ROI) plus intéressant.

En somme, Google Shopping fonctionne pareillement que Google Adwords, en assurant :

  • L’augmentation de la visibilité des produits
  • Un meilleur trafic sur votre site e-commerce
  • L’accroissement positif du taux de conversion
  • L’augmentation des ventes
  • La limitation du coût au clic

En plus d’une expérience utilisateur à haute valeur, ce service de vente en ligne permet de mettre en avant plusieurs produits répondant à la requête de l’internaute. Aussi, cet espace se gère au niveau du back-office comme un merchant center.

Enfin, il suffit de configurer les attributs obligatoires de chacun de vos produits pour pouvoir profiter de ce marketplace de haut niveau.