Depuis la propagation du Covid-19, connu sous le nom du coronavirus, des restrictions de déplacements sont mises en place. En effet, les autorités sanitaires (Organisation Mondiale de la santé et le Ministère de la Santé) ont mis en place des directives pour limiter la transmission du virus. De même, les personnes infectées et les cas suspects sont mis en quarantaine pour contenir l’épidémie.

Ainsi, chacun se trouve dans une situation contraignante aux niveaux personnel et professionnel.

Ces obligations ont déjà impacté la distribution, l’e-commerce et l’adoption du télétravail sur tous les niveaux.

Coronavirus : le télétravail en confinement obligatoire

À première vue, le coronavirus continue à se propager, malgré les mesures de prévention. Ainsi, les pouvoirs de santé publique ont incité les entreprises à adopter le télétravail.

En effet, Internet et le travail collaboratif en ligne ou de visioconférence, permet aux employés de travailler à domicile. Cette mesure apparaît actuellement comme une solution de prévention contre les maladies infectieuses comme le Covid-19.

D’ailleurs, la France compte près de 30 millions de foyers disposant d’un abonnement Internet ADSL, fibre ou 4 G fixe en 2019. Par ailleurs, le travail à distance à une telle échelle peut provoquer la congestion et la saturation des réseaux de télécommunication.

L’impact de la pandémie sur l’e-commerce mondial

Comme le télétravail, l’autre impact direct des directives du confinement touche l’univers du commerce électronique. En effet, une étude récente au niveau mondial réalisée par Contentsquare démontre l’augmentation des achats en ligne des produits de la grande consommation de 19,9 %.

D’ailleurs, la plateforme d’analyse de l’expérience client a réalisé son étude 1,8 milliard de sessions d’utilisateurs et 50 millions de transactions sur 1 400 sites Internet.

Par ailleurs, la dernière semaine de février a vu un grand changement du comportement des consommateurs à travers :

  • Taux de conversion
  • Nombre de transactions
  • Nombre de visites
  • Durée des sessions

Ainsi, cette topographie apporte des précisions sur les effets de l’épidémie au niveau la vente en ligne, liée directement à :

  • Le recours à l’achat sur internet
  • La livraison à domicile
  • Confinement des malades infectés et de chaque cas suspect pour limiter la propagation du virus

La vente en ligne en quelques chiffres

Pour contenir la maladie et en riposte à l’épidémie, l’e-commerce et le télétravail se sont imposés comme la solution pour lutter contre l’épidémie.

Ainsi, le commerce électronique a connu un taux de conversion en hausse de 20 % pour les :

  • Articles ménagers
  • Produits d’épicerie
  • Produits de première nécessité

Par ailleurs, cette augmentation n’a pas affecté les ventes physiques. Effectivement, un taux de vente de 16 % a été observé, à cause du risque de pénurie.

D’un autre côté, quelques chiffres de hausses de la vente en ligne se ressentent à tous les niveaux :

  • Distributeurs omnicanaux : 14,8 %
  • Produits de santé pharmacies et parapharmacies : 10,3 %
  • Équipements sportifs : – 28,4 %
  • Prêt-à-porter : 7,3 %
  • Lingerie : 35,1 %

Topo du coronavirus à la mi-mars 2020

Depuis l’avènement de la nouvelle souche du coronavirus (CoV) en Chine, le virus provoque plusieurs symptômes, allant du simple rhume à des maladies plus graves, tels que :

Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS)

  • La fièvre
  • La toux
  • L’essoufflement
  • La dyspnée

Cependant, les cas infectés les plus graves peuvent souffrir de :

  • Pneumonie
  • Syndrome respiratoire aigu sévère
  • Insuffisance rénale
  • Le décès

Ainsi, les directives pour prévenir la propagation de l’infection et stopper l’épidémie comptent :

  • Le lavage régulier des mains
  • Se couvrir la bouche et le nez pendant la toux et l’éternuement
  • La cuisson complète de la viande et des œufs
  • Éviter les contacts étroits avec toute personne ayant des symptômes de maladie respiratoire, de la toux et les éternuements.

En effet, le premier cas d’infection virale n’a pas suscité l’intérêt. Car, le virus a été transmis par une chauve-souris à l’humain. Toutefois, la comptabilisation d’un nombre de cas infectés grandissant a obligé les autorités à confiner une ville entière. Effectivement, la particularité de cette souche infectieuse s’observe à travers :

  • Une période d’incubation de quelques jours
  • Une maladie infectieuse contagieuse
  • Taux de contamination très élevé
  • Un taux de mortalité comparable au virus Ebola, Choléra, grippe aviaire, grippe espagnole…

Ainsi, l’OMS a déclaré l’épidémie puis la pandémie, après que plusieurs foyers du virus Covid-19 et des milliers de cas confirmés soient constatés au niveau mondial. En effet, la transmission du virus s’effectue à travers le contact avec les surfaces ou les personnes infectées.

Actuellement, plusieurs pays travaillent pour trouver un vaccin contre le virus, dont l’Allemagne, les USA, Israël…