Combat des chefs : qui de Prestashop, Magento, Woocommerce ou Shopify l’emportera ?

Ca y est, vous vous lancez, vous allez ouvrir votre boutique en ligne ! D’abord : félicitations de la part de l’équipe Sixtrone. Maintenant, il s’agit de savoir par qui passer pour ouvrir cette boutique ; si vous êtes ici, c’est que vous savez qu’il y a une pléiade de CMS (Content Management System) spécialisés dans le e-commerce et que vous ne savez pas lequel choisir. Ici, nous avons fait le choix de vous présenter les 4 CMS les plus utilisés en France (…et dans le monde) : Prestashop, Magento, Woocommerce et Shopify. Nous avons fait le choix de laisser de côté les Drupal, Joomla et autres Oxatis par simplicité, mais n’hésitez pas à vous renseigner dessus si aucun des 4 cités ici ne vous convient.

Prestashop

Nous commençons les présentations avec le CMS de prédilection de Sixtrone, Prestashop. Ce CMS est français et jouit donc d’une importante communauté française derrière lui, permettant à tous ses utilisateurs d’avoir des réponses à toutes leurs questions grâce à des forums, blogs et autres moyens de communication communautaires.

Il s’agit d’un logiciel open source gratuit ; ne comptez cependant pas sur cette gratuité trop longtemps car ses thèmes et modules sont payants, et il faudra bien entendu prendre en compte l’hébergement, le coût de la maintenance, le coût du support client…

Pourquoi se lancer dans l’installation de Prestashop ?

Parce qu’il a de nombreux avantages ! En dehors de sa communauté française qui s’entraide, on peut compter sur Prestashop pour les thèmes et la personnalisation. Les thèmes sont en effet personnalisables en profondeur, et la quasi-totalité d’entre eux est responsive. Les fonctionnalités proposées par la plateforme sont également variées : référencement, widgets, nombreuses options de paiement proposées pour les boutiques sans frais de transaction (Prestashop ne récupère pas de commission pour chaque achat passé sur votre site), possibilité de connexion à Google Analytics, possibilité d’ajouter une newsletter… En plus de ces fonctionnalités de base, ce CMS propose plus de 300 modules (extensions) à acheter qui permettront de répondre à tous vos besoins.

A prendre en compte avant de lancer l’installation

Il est à noter que la prise en main de Prestashop, si elle semble facile au premier abord (gestion de contenu et des produits facile, une solution pour chaque problème en ligne…), peut s’avérer plus compliqué que prévu. En effet, la personnalisation de votre site internet nécessite, à moins d’avoir de très bonnes compétences techniques, de passer par un professionnel ou par une agence (nous, par exemple !). Et si malgré tout vous ne trouvez pas de réponse à votre problème sur internet, le support client est payant ; ce sont des frais à prendre en compte !

Magento

Le deuxième CMS que nous souhaitons vous présenter est Magento. Il règne sur le web populaire puisqu’il a la majorité des parts sur les 10.000 sites les plus visités. Ce CMS est partiellement open source : il dispose d’une version logiciel gratuite, mais la version Magento Commerce est payante avec un code confidentiel. La partie open source, elle, est très communautaire puisque les plug-ins sont créés par les utilisateurs, les blogs/forums sont très entretenus…

Pourquoi se lancer dans l’installation de Magento ?

Magento est, sans nul doute, le CMS le plus profond techniquement. Son atout principal ? La fonctionnalité multi-magasins très efficace ; ainsi, si vous disposez de plusieurs boutiques (avec ou sans produits communs), Magento est le CMS qu’il vous faudra. Il est donc celui vers lequel on se tourne lorsque l’on a déjà un projet bien développé et avancé, ou lorsque l’on compte sur des perspectives d’évolution importantes (permettant par exemple d’ouvrir une deuxième boutique, puis une troisième…). Magento dispose également d’une fonction de gestion de stocks particulièrement efficace, de thèmes responsive personnalisables en profondeur, de nombreuses options de paiement pour vos clients (notamment PayPal) sans frais de transaction… Ce CMS propose également des fonctionnalités de statistiques assez basiques ainsi que de référencement naturel bien pensé (optimisation, linking, dofollow ou nofollow, cache…).

A prendre en compte avant de se lancer dans l’installation

Si Magento est sans aucun doute le CMS le plus profond, il est également l’un des plus difficile à gérer. Sans expert dans votre équipe, il faudra passer par une agence spécialisée, comme l’agence Magento 410 Gone basée à Lyon. De plus, le support client n’est accessible que pour les développeurs (pour le reste, fiez-vous à la grande communauté qui entoure le CMS open source !).

Il est également à noter que, depuis sa création en 2007, Magento a évolué : depuis 2015, Magento 2.0 est apparu, poussant tous les commerçant à migrer sous cette nouvelle version. Il est probable que dans quelques années un Magento 3.0 apparaisse, vous poussant donc à migrer vos sites une nouvelle fois.

Woocommerce

Woocommerce est, plutôt qu’un CMS à proprement parler, un plug-in WordPress permettant de créer sa boutique en ligne. Malgré cette identité, Woocommerce est actuellement le CMS / plugin WordPress le plus utilisé au monde, notamment dans les pays anglophones. En termes de prix, Woocommerce est un plug-in WordPress gratuit ; mais, comme pour les CMS précédents, il faudra compter les thèmes et applications payants, l’hébergement, les coûts de maintenance…

Pourquoi se lancer dans l’installation de Woocommerce ?

Qui dit CMS le plus utilisé au monde, dit grande communauté ! Tout le support client passe dedans : forums, blogs, communautés en ligne… Pratique. Mais ce n’est pas tout : parmi ses fonctionnalités, le référencement a sa place auprès de Woocommerce, tout comme les nombreux widgets qui pourront répondre à toutes vos demandes, ainsi que les nombreuses options de paiement pour vos clients sans commission. Ce CMS propose également la mise en place de newsletter, ainsi que des thèmes personnalisables et responsives.

A prendre en compte avant de se lancer dans l’installation

Bien que ce soit un plug-in WordPress, Woocommerce n’est pas si facile à prendre en main : il faudra compter sur de bonnes compétences techniques pour personnaliser vos thèmes. Parce qu’il est un plug-in, ne compte pas sur Woocommerce si vous souhaitez faire évoluer votre activité : la fonctionnalité multi-magasins sera rapidement limitée.

Shopify

Shopify est le premier (et dernier !) de notre liste à ne pas être un CMS open source. Nous vous le disons tout de suite : Shopify est fait pour les TPE et PME (ou une grande entreprise avec une petite boutique) qui ne proposent pas un trop grand nombre de produits (moins d’une centaine de préférence) et qui cherchent à pouvoir tout faire eux-même.

Pourquoi se lancer dans l’installation de Shopify ?

Si vous êtes une entreprise qui souhaite lancer une boutique en ligne facile à gérer et avec un nombre de produits restreints, Shopify est clairement la solution qu’il vous faut. Gestion des stocks, statistiques avancées, référencement naturel, newsletter, widgets variés : ce CMS vous propose tout le nécessaire pour lancer votre boutique web facilement, correctement et efficacement. Facile d’utilisation, Shopify est particulièrement intuitif et rapide de prise en main. Côté commercial, vous pourrez compter sur une assistance support client 24h/24 et 7j/7 gratuitement ; côté développement, ce support sera payant mais tout aussi accessible.

A prendre en compte avant de se lancer dans l’installation

De par sa simplicité d’utilisation, votre thème Shopify ne sera que peu personnalisable. Vous n’aurez en effet pas besoin de grandes connaissances en code pour obtenir quelque chose de personnel, mais ne comptez pas sur quelque chose d’absolument unique. De plus, comme dit précédemment, on compte sur ce CMS lorsque le nombre de produits est restreint. Autrement dit, l’évolutivité est limitée : si vous souhaitez ouvrir une deuxième boutique en ligne sur le web, il faudra changer de CMS.

De plus, il faudra compter sur quelques frais supplémentaires (qui remplaceront les frais d’une agence ou de recrutement d’un développeur) : n’étant pas open source, ce CMS est payant. De plus, si les options de paiement pour vos clients sont larges, Shopify prend une commission sur chaque achat passé.

Conclusion

Chaque CMS peut être le bon choix ; n’hésitez pas à tester les versions d’essai afin de savoir lequel vous convient le mieux !